Je voudrais un tatouage petit et discret, est-ce possible ?

NON!
Bon allez… sous certaines conditions oui.

Mais avant ça… demandez-vous pourquoi?

J’ai peur de franchir le pas et de vomir partout !
Mauvaise raison. Une fois tatoué votre peur disparaitra, et vous risquez de trouver votre tatouage petit voire… ridicule. On sent les regrets arriver à grand pas!

J’ai peur qu’on me juge !
Quoi que vous fassiez, quelqu’un aura toujours quelque chose de mal à dire sur vous. Devez-vous toujours vous écraser sous l’opinion des autres ? C’est votre corps, votre vie. Lorsque vous aurez assez d’assurance pour ignorer les mauvaises langues, votre tatouage trop petit lui sera toujours là. Si vous ne pouvez pas décider de votre vie par vous-mêmes, évitez les tatouages tout court.

Je n’ai pas beaucoup d’argent !
Économisez, ou ne faites pas ce tatouage. Un appareil électroménager de basse qualité, inadapté, se revend, se remplace. Un tatouage non. Une envie à moitié réalisée en tattoo restera sur votre peau, et le jour ou vous aurez les moyens, vous pourriez regretter votre manque de patience…

Seul le critère « emploi » est important. Réfléchissez à ne pas porter un tatouage qui pourrait compromettre votre carrière, vous ne savez pas de quoi votre avenir est fait. Les tatouages trop visibles vous fermeront les portes de nombreux emplois.


Techniquement, il y a des contraintes à respecter en tatouage.

Un tatouage se désagrège tout au long de sa vie, ce qui se traduit par une atténuation des couleurs et un grossissement/perte de netteté des traits. Un tatouage trop petit, trop détaillé, quelque soit sa qualité, est voué à devenir un pâté illisible dans les années qui suivent sa réalisation. Les meilleurs exemples restent les codes-barres ! Et si vous vous exposez aux UV, cela risque d’aller très vite.
Au risque de se retrouver avec des taches/trucs/machins/caca-boudin qui n’auront pas d’autres effets que de faire rire tout le monde en été à la barbecue party du voisin…!


Pour éviter un tatouage trop petit, illisible, et qui vieillit mal,
il faut donc :

Suffisamment d’espace entre les traits. Sinon ils finiront par se rejoindre et se toucher, et/ou boucher les espaces libres. Plus votre tatouage sera petit, plus il devra être simple, donc un motif conçu pour être tatoué petit, et pas un grand dessin simplifié au maximum pour être tatoué et bâclé dans une petite taille inadaptée.

Esthétiquement : Un tatouage trop petit ne permet pas de détails par exemples les yeux, les mains… Il sera finalement grossier, au contraire d’une taille adaptée qui permettra plus de finesse. Une bonne taille est celle de la zone qui accueille votre tatouage, par exemple un tatouage sur l’épaule devrait avoir la taille de l’épaule. Trop petit, cela donne souvent un aspect “autocollant”, une forme avec du vide autour. Il serait dommage de se retrouver avec une fée à 2 doigts et 3 orteils tatouée en format malabar sur l’épaule, n’est-ce pas ?

Certains tatoueurs vous diront que « vous pourrez agrandir par la suite ». Attention, c’est souvent juste un argument commercial. Beaucoup de gens commencent timidement par une petite pièce, et prennent goût au tatouage. Mais commencer petit et agrandir après limite les possibilités, prend plus de temps, coûte plus cher, et vous risquez fortement de vous retrouver au final avec un ensemble déséquilibré d’éléments trop petits, du bricolage en somme.

Ne vous fiez pas toujours aux photos sur internet. Certains tatoueurs manquent d’expérience, ou d’honnêteté, et réalisent des motifs trop petits et détaillés. Ils paraissent réussis sur la photo (venant d’être fait), mais il y a de grandes chances qu’ils finissent plus ou moins rapidement en gros pâtés.


En conclusion, vous pouvez faire un tatouage de taille raisonnable, mais
soyez sûr que vos critères sont justes, sinon prenez patience ou ne
le faites pas.