Peut-on se faire tatouer l’été ?

On a tous un ami, une connaissance qui nous a dit : « Ne te fait pas tatouer l’été, tu es fou, il ne faut pas de soleil sur ton tattoo !!!!! »
Légende urbaine tenace, ou vérité vraie ?

Un peu de science.

Le rayonnement solaire est en très grande quantité composé de particules appelées « photons ». Ce flux de photons voyage dans l’espace à la vitesse approximative  de 300000 km/h et atteint la surface terrestre avec des longueurs d’ondes différentes. C’est le spectre lumineux.
Une de ces longueur d’onde est celle qui produit les UV (Ultra-Violet, une couleur que l’oeil humain ne peut percevoir) et qui est responsable, entre autre, du bronzage de notre peau.

Les UV, riches en énergie, dégradent les liants des pigments (macromolécules) ainsi que toute molécule organique. C’est ce qu’il se passe lorsque l’on repeint un mur et que l’on y accroche un tableau : Si on retire ce dernier au bout de 10 ans, on verra la belle que la belle couleur que l’on avait au départ est restée derrière lui, bien protégée, alors que tout autour elle s’est affadie.

On peut en déduire que oui, il faut protéger son tatouage du soleil (enfin, des UV !), mais pas uniquement les premiers mois après sa réalisation. C’est TOUTE SA VIE qu’il faut le protéger, hiver comme été.

Votre ami a donc en partie raison. Là où il se trompe, c’est que ce n’est pas uniquement l’été qu’il faut faire attention, mais tout au long de l’année !

La baignade.

Autre obstacle qui nous empêche de nous faire tatouer l’été : Ne pas pouvoir se baigner.

Pourquoi la trempette est déconseillée (et non pas interdite, personne ne va venir vous sermonner si vous plongez dans la piscine) ?
Première contre-indication : Un tatouage est une plaie. Superficielle, certes, mais une plaie ouverte prête à faire entrer les bactéries. Il ne faut néanmoins pas sur-réagir : Notre système immunitaire fonctionne plutôt bien et ce n’est pas parcequ’on s’est coupé le doigt en coupant des tomates qu’on va (forcément) attraper la gangrène.

Deuxième contre-indication : L’humidité peut vite causer un gonflement de la peau entourant les tissus et compliquer le processus de cicatrisation. C’est le principal inconvénient au fait de se faire tatouer l’été.

MAIS.

Oui, mais. Nous avons une solution ! Savez-vous qu’il existe des pansements spéciaux qui vous permettent de vous baigner ?
Ce sont des pansements de « cicatrisation en milieu humide ». Nous vous le posons le lendemain de la réalistion de votre tatouage, cela vous fait comme une seconde peau (avantage : vous profitez dès le début de votre tatouage !), vous le gardez 5 jours, et hop, c’est cicatrisé ! (Autre avantage : Pas la peine de se prendre la tête avec la pommade !)

En conclusion.

  • Se faire tatouer l’été ne présente pas d’inconvénient majeur, au contraire.Dans le cas où vous optez pour des soins classiques, leur application en est facilité puisqu’il n’y a pas 4 couches de vêtements à enlever pour accéder à votre tattoo.
  • Le soleil est un faux problème, puisque l’on a vu que c’est toute sa vie qu’il faut le protéger.
  • Il existe des solutions pour pouvoir se baigner (presque) immédiatement.

Alors n’écoutez plus les légendes urbaines et n’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !